Aller au menu Aller au contenu

Interview : qui se cache derrière Marie Puce ?

Marie Puce est une marque française, créée par deux soeurs, Anne Thin et Camille Rey.
Dès leur plus jeune âge elles ont eu le goût des vêtements, allant jusqu'à coudre, avec l'aide de leur maman, toutes leurs tenues. La fibre créatrice était déjà lancée .
Après une longue carrière dans le marketing Anne et Camille se sont lancées il y a maintenant 15 ans dans cette belle aventure.

Découvrez les interviews des créatrices, afin de mieux comprendre l'esprit de la marque !

Voici celle d'Anne !

photo

Bonjour Anne,

Tout d'abord, abordons ensemble quelques SOUVENIRS D'ENFANCE

* Peux-tu nous raconter un joli souvenir d'enfance ?
J’ai toujours adoré bricoler, et dans mes souvenirs les plus sympas, il y a les séances de couture avec Maman : c’est notre mère qui nous a appris à coudre très tôt, quelle patience elle avait !
Nous étions capables de nous faire n’importe quel vêtement, du pantalon au manteau.
Et les après-midis bricolage ou peinture avec notre père aussi, le week-end, avec de la musique à fond dans la maison !

* Une odeur
L’odeur de l’automne à Arcachon, où nous avons habité 6 ans. Il y avait un arbre qui avait une odeur très particulière sur le chemin de l’école :
je n’ai jamais su son nom mais je rencontre encore parfois cette odeur, et je ne perds pas espoir de l’identifier un jour !

* Une gourmandise
Une bonne Tarte Tropézienne, ou bien un macaron de chez Pierre Hermé : ils sont tous divins !

* Un endroit de vacances
Les vacances en famille, c’était à moitié à Menthon Saint Bernard, sur le lac d’Annecy, où nous faisions beaucoup de voile,
de la montagne et du ski l’hiver.
Nous avions un ponton sur le lac et c’était le lieu des rencontres quotidiennes de toutes les familles du coin, très amusant et un peu mondain,
de se retrouver chaque été !
L’autre moitié, c’était en Ardèche, dans la vraie campagne avec des champs de blé et des vaches : la grande liberté avec les cousins, en vadrouille toute la journée dans les champs ou dans la piscine.
Moins mondain, mais beaucoup plus d’aventures !

Quelques années plus tard, entrons dans l'univers d'Anne :
MAINTENANT ...

* Ton plaisir quotidien ?
Le soir quand je me couche ! (si j’ose l’avouer ;) )
Mais surtout le soir au dîner lorsque toute la famille arrive à se retrouver autour de la table (ce qui est malheureusement de moins en moins facile).

* Quelle est l'heure de la journée que tu préfères ?
Le matin, lorsque le soleil rentre à flot dans mon salon, qui est exposé plein Est. Nous avons un grand balcon avec beaucoup de plantes très diverses et c’est un peu mon « jardin à Paris ».

* Quel est ton dernier coup de coeur ?
(Livres, Musée, Sorties, Déco ...)
Marcher en randonnée : j’ai entamé le Chemin de Compostelle, avec mon mari et une de mes filles.
Faute de temps, nous le faisons par petits tronçons, mais c’est à chaque fois un grand bonheur de repartir avec notre sac à dos à l’aventure pour vivre des journées coupés de tout, très « primaires » : marcher, manger, penser, dormir !
Un grand « reset » de nos vies matérialistes !

Le dernier livre que j’ai dévoré : Karitas de K.M Baldursdottir.
J’ai eu la chance de faire un voyage en Islande l’été dernier, j’ai adoré ce pays et sa littérature si particulière (Rosa Candida de A.A Olafsdottir en est un autre exemple génial)

Théâtre : J’aimerais y aller plus souvent !
La dernière pièce que j’ai vue, et qui est vraiment excellente est « Le monde d’hier » de Stefan Zweig, aux Mathurins.
Le texte est très fort, et fait écho à ce que nous vivons actuellement avec la montée des extrémismes.

* Si tu devais aller vivre ailleurs, dans quelle ville t'installerais-tu ?
Si je restais en France, je m’installerais à Marseille, ou en tous cas en Provence.
C’est la région que je préfère pour sa lumière, ses odeurs, sa chaleur !
J’ai vraiment besoin de calories et de soleil pour aller bien et il faut que je « recharge mes accus » régulièrement.
A Marseille, il y a en plus la mer… Si je partais à l’étranger, j’hésite, mais peut-être à Manhattan, cette ville est tellement excitante !

* Ton endroit préféré à Paris pour se donner rendez- vous avec des amis, de la famille, tes enfants ?
(Resto , jardin, boutique ...)
J’habite près du Jardin du Luxembourg et c’est un endroit merveilleux pour se retrouver (sauf le dimanche, quand il y a un peu trop de monde!).
Si je dois déjeuner avec une copine, direction le café de la Mairie Place Saint Sulpice.
Mais sinon, j’aime toujours recevoir mes amis chez moi !

Et enfin, parlons un peu de MARIE PUCE
...

* Pourquoi ce nom ?
C’est le surnom de ma dernière fille, Marie….

* Qu'as tu envie de nous dire sur Marie Puce ?
(pour nous donner envie d'acheter ces produits, pour nous présenter la marque, les origines de Marie Puce ...)

Pour moi un vêtement doit rendre un enfant craquant, l’habiller sans le déguiser, ni de manière trop rétro et décalée, ni de manière trop «fashion» artificielle.
La qualité est très importante quand nous choisissons nos matières, et ensuite les couleurs doivent être tendance, en restant gaies et seyantes.
La coupe est toujours testée pour toutes les tailles de chaque vêtement pour être sûr que la forme reste adaptée à chaque taille, c’est très important et une étape que de nombreuses marques zappent pour faire des économies.

Et Marie Puce c’est au départ l’envie de travailler ensemble, Camille et moi !
C’est une belle aventure familiale. Nous avons la chance de très bien nous entendre, nous sommes à la fois très proches et très complémentaires, je pense que Marie Puce est vraiment le reflet de nos personnalités.
Aujourd’hui nous sommes quatre dans la société et je mesure le luxe de travailler dans un environnement aussi agréable.

* Où puises-tu ton inspiration ?
C’est un mélange du fameux « Air du Temps » que l’on croise dans la rue, d’idées glanées dans les voyages, dans les films.
J’aime bien aussi visualiser les enfants qui sont autour de moi (amis, neveux et nièces…) et imaginer comment les habiller, comme je le faisais quand mes enfants étaient petits.

* Parmi tout ce que tu gères chez Marie Puce, quelle est l'activité que tu préfères faire ?
L’élaboration du patron et du prototype d’un nouveau vêtement, et la constitution des collections : le choix des couleurs et le choix des modèles.Cela revient toujours très vite ! Le cycle des collections est implacable et on n’a pas le droit de prendre du retard.
C’est très stressant et cela met la pression en permanence, mais le moment où la collection prend forme est le moment le plus rassurant et le plus gratifiant.

* Quel est ton Liberty préféré ?
C’est trop difficile de répondre à cette question car cela change tellement suivant les saisons !
Je préfère plutôt les petits motifs, et je suis souvent plus sensible à l’association des coloris qu’aux dessins eux-mêmes.

* Des projets pour Marie Puce ?
Bien sûr, entre le développement, la communication, le site et la boutique, on n’en manque pas!

* Qu'as-tu envie de dire à Camille ?
Bravo et aussi: OK, on y va!

* Je te laisse le mot de la fin...
La vie est belle!

MERCI Anne


Voir les autres news...